Eveil

8 raisons de ne pas trop exposer son bébé aux écrans

By 4 décembre 2018 mars 25th, 2019 No Comments

Vous attendez un bébé ou êtes déjà parent et vous demandez si les écrans ont un impact sur leur développement ? Vous êtes au bon endroit. Il est vrai que l’écran est parfois LA solution miracle afin d’avoir un enfant calme dans le train, d’occuper son enfant lorsqu’on a besoin de se concentrer sur autre chose…. Et pourtant, cette formidable invention n’est plus aujourd’hui vue d’un si bon œil. Il est aujourd’hui prouvé que les écrans ont un impact sur le développement de votre enfant et sa capacité à échanger avec les autres. Alors autant commencer par ne pas l’habituer dès sa naissance, sachant que la nouvelle version du carnet de santé conseille d’éviter avant 3 ans l’exposition aux écrans : télévision, ordinateur, tablette, smartphone (page 45)

Pas encore convaincus ? Voici 8 raisons dont chacune devrait suffire à vous en convaincre !

Article rédigé à la suite d’une conférence de Nathalie Le Breton organisée en novembre 2018 à Villeurbanne (69 – Rhône) par l’association La Cause des Parents et intitulée « Livres versus Tablettes »

Qui sont-ils :

  • L’association La Cause des Parents est un réseau lyonnais d’entraide, d’échanges et d’informations autour de la parentalité et de la naissance. A découvrir ici.
  • Après avoir co-animé pendant 15 ans l’émission « Les Maternelles », Nathalie Le Breton a lancé Notiseoton, un service d’abonnement à des livres adaptés à chaque tranche d’âges ainsi que des Box de livres à thèmes (propreté, petit frère/petite sœur, séparation, déménagement, international, etc.) A découvrir ici.

Les écrans, qu’en disent des livres ?

Nathalie Le Breton s’est inspirée de beaucoup de livres pour préparer cette conférence. Le plus ancien est « TV Lobotomie » de Michel Desmurget qui date de 2011 et pourrait être rebaptisé « smartphone lobotomie ».

Outre « Ma pause sans écrans » et « Parents, enfants, écrans », le livre « Apprivoiser les écrans et grandir » a l’avantage de proposer des consignes à suivre :

  • Pas d’écrans avant 3 ans (films, jeux sur smartphone, etc.)
  • Pas de console de jeux avant 6 ans
  • Pas d’Internet avant 9 ans
  • Pas de réseaux sociaux avant 12 ans

Et en voici les 8 raisons :

Raison N°1 : Retard du langage

Beaucoup d’orthophonistes reçoivent des enfants qui, du fait qu’ils passent trop de temps devant des écrans, ont un retard de langage. En effet, pour apprendre à parler il faut pouvoir le faire régulièrement. Les jeux à plusieurs, les livres lus par ses parents et les discussions à table permettent à l’enfant d’apprendre progressivement à s’exprimer correctement afin de se faire comprendre. Un enfant, seul ou à plusieurs devant un écran, n’apprend pas à parler.

Surtout que l’apprentissage de la langue, c’est avant tout le rôle du parent, pas de l’école. L’enfant a besoin d’être stimulé à la maison car le temps de parole donné à chaque enfant dans une classe de 30 est insuffisant pour qu’il apprenne à s’exprimer correctement.

 

Raison N°2 : Retards dans le développement

Des retards dans le développement de l’enfant ont été mis en lumière par de nombreuses études. Notamment pour ce qui est de l’intelligence et de l’imagination. Dans le cadre d’une étude allemande de 2006, il a été demandé à 2000 enfants de 5 à 6 ans de dessiner un bonhomme. Les dessins de ceux qui étaient exposés à plus de 3H de télévision par jour étaient beaucoup moins aboutis. Sans mains, sans doigts, sans pieds ou vêtements.

Dessins enfants avec et sans écrans

 

Raison N°3 : L’écran, la source du problème plutôt que la solution ?

Lorsque l’enfant s’énerve, plus particulièrement dans un lieu publique, un réflexe peut être de lui tendre un écran pour qu’il se calme. Or il a été prouvé que l’écran était la raison pour laquelle certains enfants sont plus énervés que d’autres. En effet, le fait qu’un écran est conçu pour être simple à utiliser rend l’enfant impatient dans sa relation avec les autres, qui peut parfois aboutir à des violences verbales et physiques.

A titre personnel, je l’ai remarqué. Quand je montre un film à ma fille de 5 ans, j’ai remarqué que systématiquement elle était agressive à la fin : elle voulait encore ! Beaucoup plus que lorsque je termine un livre et qu’elle voudrait une autre histoire et que je dis non. Mais ne sommes-nous pas nous-mêmes énervés quand on vient de passer plusieurs heures sur notre smartphone ?

 

Raison N°4 : Même la Silicon Valley s’y met

Saviez vous que les dirigeants des entreprises de la Silicon Valley (Apple, Facebook, etc.) qui développent des applications, fabriquent des smartphones, etc. communiquent ouvertement sur le fait qu’ils ont retiré les écrans à leurs enfants ? Chez Bill Gates, le fondateur de Microsoft, ses enfants n’ont pas eu de portables avant l’âge de 14 ans et celui-ci faisait très attention à ce que ses enfants ne développent aucune dépendance à un jeu. Chez Steve Jobs, cofondateur d’Apple, pas d’Ipad à la maison mais des discussions autour de livres et d’histoire.

 

Raison N°5 : Problèmes cardiaques et obésité

L’utilisation d’écrans se fait souvent au détriment d’une activité physique et on voit des problèmes cardiaques apparaître chez des enfants en plus de l’obésité.

 

Raison N°6 : Créer une absence de parentalité

Votre enfant a besoin de vous. Faites le test : si vous lui coupez la tablette pour passer du temps avec lui, même s’il rechignera au départ, par la suite il ne demandera pas la tablette mais bien de passer du temps avec vous. L’enfant se construit via sa relation avec l’autre et notamment son parent : la voix, etc.

Entre 0 et 5 ans, l’enfant doit apprendre à canaliser ses émotions. Pour cela il a besoin que son parent soit là et lui explique. Or les écrans créent des émotions mais sans interaction avec un adulte, l’enfant n’arrivera pas à stabiliser ses émotions.

Vous n’avez rien compris ? Cette vidéo devrait être plus claire (en anglais) :

Vidéo – expérience de still face de 1975 par Dr. Edward Tronick. Boston.

 

Raison N°7 : Illusion de maîtrise

Vous pouvez avoir l’impression que votre enfant maîtrise le dessin ou le fait de mettre des cubes les uns sur les autres car vous l’avez fait jouer sur une application de dessin ou autre. Or c’est une illusion car ces applications rendent ces apprentissages plus faciles qu’ils ne le sont : dans le cadre du dessin, vous ne dépasserez jamais sur un jeu sur une tablette. Par la suite, si vous demandez à votre enfant de dessiner sur une feuille de papier, il va se sentir frustré car dans la réalité c’est plus compliqué et il va notamment dépasser.

 

Raison N°8 : Un impact sur le développement du cerveau.

En regardant trop les écrans, on génère du cortisol qui impacte le développement du cerveau.

 

Raison N°9 : Une drogue !

Et oui, on devient tous dépendants des écrans et au même titre que la cigarette, on a du mal à s’en passer quand on s’y est mis. Heureusement, la dépendance n’est pas aussi forte mais cela reste une drogue que ce reportage résume bien :

Vidéo : Reportage de France TV :

Vous êtes convaincus ? Faites passer la bonne parole !

Vous êtes déjà convaincus et voulez passer la bonne parole à votre entourage mais ne voulez pas qu’ils se sentent jugés ou qu’ils aient l’impression que vous leurs dites quoi faire.

Plusieurs solutions :

    • Partagez sur les réseaux sociaux cet article ou un autre qui traite le sujet. Je vous conseille plus particulièrement :

https://positivr.fr/ecrans-enfants-drogues-addiction-experience-camera-cachee/

https://www.mieux-vivre-autrement.com/un-neurologue-de-linserm-la-television-impacte-gravement-les-enfants.html

https://rmc.bfmtv.com/emission/les-enfants-qui-s-en-sortiront-le-mieux-dans-la-vie-sont-ceux-qui-ont-le-moins-acces-aux-ecrans-1346189.html

  • La preuve par l’exemple : faites une activité avec leur enfant. Il en redemandera, votre amie/frère/mère verra que c’est faisable et pas si difficile et s’y mettra. Il peut s’agir de cuisiner avec lui, de faire de la pâte à sel ou de lui acheter un jeu à plusieurs et de jouer avec lui. Il se peut que l’enfant en parle à son parent par la suite ! Pour le parent, cela créera une sorte de déclic. Ne jugez pas trop vite car ce n’est pas évident de devenir parent et on a besoin d’idées.
  • Achetez le livre 3,6,9 et lisez-le devant eux … cela piquera peut-être leur curiosité et vous pourrez le leur passer (ou laissez le livre traîner sur la table 😉 )

 

Source illustration : article 01net.com de décembre 2013 « Un siège pour bébé avec iPad intégré déclenche la polémique » accessible ici : https://www.01net.com/actualites/un-siege-pour-bebe-avec-ipad-integre-declenche-la-polemique-610136.html

Leave a Reply